Agra, India

The majesty of the Taj Mahal contrasts the more rural banks of the River Yamuna, where these handlers have led their camels. The Yamuna...

Deux ours

Jaipur, India

AccueilTSC VoyagesLa Camargue, un territoire sauvage et authentique

La Camargue, un territoire sauvage et authentique

La Camargue est une région qui fascine par sa diversité naturelle et son charme authentique. C’est l’une des plus grandes zones humides d’Europe, où cohabitent une faune et une flore exceptionnelles, ainsi que des traditions séculaires. Que faire en Camargue ? Quels sont les plus beaux endroits à visiter ? Comment découvrir cette terre de contrastes et de caractère ? Voici quelques pistes pour vous aider à préparer votre voyage en Camargue.

Aigrette

Un peu d’histoire

Le nom de Camargue vient peut-être du latin Camars, qui désignait un domaine appartenant à une famille romaine influente à Arles, la ville la plus importante de la région. Arles a d’ailleurs conservé un riche patrimoine antique, avec notamment son amphithéâtre, son théâtre et ses thermes. La ville a aussi inspiré le peintre Van Gogh, qui y a séjourné et réalisé plus de 300 œuvres.

La Camargue a connu au fil des siècles de nombreuses influences culturelles, notamment celles des gitans, des juifs, des maures et des provençaux. Elle a aussi été le théâtre de conflits entre les seigneurs locaux, les rois de France et les papes d’Avignon. Aujourd’hui, la Camargue est une région fière de son identité et de ses traditions, comme en témoignent les fêtes populaires, les courses camarguaises et les costumes folkloriques.

Une nature préservée

La Camargue est un territoire qui s’étend sur plus de 150 000 hectares, entre les deux bras du Rhône et la mer Méditerranée. Elle se divise en trois parties : la Grande Camargue, entre le Grand-Rhône et le Petit-Rhône, la Petite Camargue, à l’ouest du Petit-Rhône, et le Plan du Bourg, à l’est du Grand-Rhône. La Camargue est composée de différents milieux naturels, comme les marais, les étangs, les roselières, les dunes, les plages, les salins et les prairies.

Flamants roses

La Camargue abrite une biodiversité remarquable, avec plus de 400 espèces d’oiseaux, dont les célèbres flamants roses, les hérons, les cigognes, les aigrettes et les canards. On y trouve aussi des mammifères, comme les ragondins, les renards, les sangliers et les castors. Mais les animaux emblématiques de la Camargue sont les chevaux et les taureaux, qui vivent en semi-liberté dans les manades, des élevages extensifs. Les chevaux camarguais sont de petite taille, de couleur grise, robustes et adaptés au milieu. Les taureaux camarguais sont de couleur noire, aux cornes en forme de lyre, et sont utilisés pour les courses camarguaises, un spectacle traditionnel où les raseteurs tentent d’attraper des attributs accrochés aux cornes des bêtes.

La Camargue est aussi un lieu de culture, avec des produits du terroir, comme le riz, le sel, le vin, le miel, le fromage de chèvre et les fruits de mer. La gastronomie camarguaise est savoureuse et généreuse, avec des spécialités comme la gardianne de taureau, le riz de Camargue, la soupe de poisson, la fougasse d’Aigues-Mortes ou la tarte tropézienne.

Les incontournables à visiter

La Camargue offre de nombreuses possibilités de visites et d’activités, pour tous les goûts et tous les âges. Voici quelques suggestions pour ne rien manquer de cette région :

  • Arles : la ville antique, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un véritable musée à ciel ouvert, avec ses monuments romains, ses églises romanes, ses hôtels particuliers et ses musées. C’est aussi une ville d’art et de culture, avec la Fondation Van Gogh, les Rencontres de la photographie et le festival des Suds.
  • Les Saintes-Maries-de-la-Mer : la capitale de la Camargue est un village pittoresque, situé au bord de la mer, où se trouve la célèbre église fortifiée qui abrite les reliques de Marie Salomé et Marie Jacobé, les saintes patronnes des gitans. C’est aussi un lieu de pèlerinage, de fête et de tradition, avec notamment la procession des gitans, la fête de la Sainte-Sara et la fête de la Saint-Louis.
  • La Réserve Nationale de Camargue : c’est le plus grand site protégé de France, qui s’étend sur 13 000 hectares, entre le Petit-Rhône et la mer. On peut y observer une faune et une flore exceptionnelles, notamment les flamants roses, les avocettes, les échasses, les salicornes et les iris. On peut visiter la réserve à pied, à vélo, à cheval ou en calèche, en suivant les sentiers balisés ou en faisant appel à un guide naturaliste.
  • Le parc ornithologique du Pont de Gau : c’est un parc privé de 60 hectares, qui accueille plus de 250 espèces d’oiseaux, dont certaines en semi-liberté, comme les flamants roses, les hérons, les cigognes, les ibis et les pélicans. On peut parcourir le parc à pied, en suivant les différents circuits thématiques, et profiter des observatoires, des panneaux pédagogiques et des animations proposées.
  • La réserve naturelle des Marais du Vigueirat : c’est un espace naturel de 1 200 hectares, situé à la limite entre la Camargue et la Crau. On y trouve une grande diversité de milieux, comme les marais, les sansouires, les prairies, les roselières et les boisements. On peut y observer plus de 300 espèces d’oiseaux, dont des espèces rares et menacées, comme le busard des roseaux, le blongios nain, le butor étoilé ou le guêpier d’Europe. On peut visiter la réserve à pied, à vélo, à cheval ou en calèche, en suivant les sentiers balisés ou en faisant appel à un guide naturaliste.
  • La plage de Piemanson : c’est une plage sauvage de 10 km de long, située à l’extrémité du delta du Rhône, entre les salins de Giraud et le phare de Beauduc. C’est un lieu prisé des amateurs de nature, de tranquillité et de sports nautiques, comme le kitesurf, le windsurf ou le stand-up paddle. C’est aussi un lieu de vie alternatif, où se rassemblent chaque été des campeurs venus de toute l’Europe, dans une ambiance conviviale et festive.
  • Le domaine de la Palissade : c’est un domaine privé de 702 hectares, situé à l’embouchure du Grand-Rhône, qui appartient au Conservatoire du littoral. C’est un site remarquable, qui présente les différents paysages de la Camargue, comme les marais, les lagunes, les dunes, les sansouires et les prairies. On peut y observer une faune et une flore typiques, comme les chevaux, les taureaux, les flamants roses, les hérons, les salicornes et les tamaris. On peut visiter le domaine à pied, à vélo, à cheval ou en calèche, en suivant les sentiers balisés ou en faisant appel à un guide naturaliste.
  • Les phares de la Gacholle, Beauduc et Faraman : ce sont trois phares historiques, qui jalonnent la côte camarguaise, et qui témoignent de l’histoire maritime de la région. Le phare de la Gacholle, construit en 1869, est situé à l’entrée de l’étang du Vaccarès, et offre une vue panoramique sur la réserve nationale de Camargue.
TomyStereProductionantarticaPhotoV3
TomyStereProductionantarticaPhotoV9
TomyStereProductionantarticaPhotoV8
TomyStereProductionantarticaPhotoV10
TomyStereProductionantarticaPhotoV7
TomyStereProductionantarticaPhotoV5
TomyStereProductionantarticaPhotoV13
TomyStereProductionantarticaPhotoV11
TomyStereProductionantarticaPhotoV4
TomyStereProductionantarticaPhotoV1
TomyStereProductionantarticaPhotoV12
TomyStereProductionantarticaPhotoV2
TomyStereProductionantarticaPhotoV7
TomyStereProductionantarticaPhotoV9
TomyStereProductionantarticaPhotoV2
TomyStereProductionantarticaPhotoV12
TomyStereProductionantarticaPhotoV1
TomyStereProductionantarticaPhotoV4
TomyStereProductionantarticaPhotoV11
PlayPause