Napoléon Bonaparte

Napoléon Bonaparte est un célèbre général et homme d'État français, né le 15 août 1769 à Ajaccio en Corse.

Ciel polaire et alpes

AccueilHISTOIRE en résuméLes religions les plus pratiquées au monde

Les religions les plus pratiquées au monde

La religion est un phénomène humain qui se manifeste par des croyances, des pratiques et des institutions liées au sacré, au divin ou à l’absolu. Il existe de nombreuses religions dans le monde, qui se distinguent par leurs origines, leurs doctrines, leurs rites et leurs symboles. Selon les estimations, il y aurait environ 5,2 milliards de personnes qui déclarent suivre une religion, soit environ 68 % de la population mondiale.

Parmi les religions les plus pratiquées, on trouve le christianisme, l’islam, l’hindouisme et le bouddhisme, qui regroupent à eux quatre plus de 80 % des croyants. Voici un aperçu de ces quatre grandes religions, ainsi que de leurs principales caractéristiques.

Le christianisme

Le christianisme est la religion la plus pratiquée au monde, avec environ 2,4 milliards de fidèles, soit 31 % de la population mondiale. Le christianisme se fonde sur la foi en Jésus-Christ, considéré comme le fils de Dieu et le sauveur de l’humanité. Les chrétiens croient en la Trinité, c’est-à-dire en un seul Dieu en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ils suivent les enseignements de la Bible, qui est le livre sacré du christianisme, composé de l’Ancien et du Nouveau Testament.

Le christianisme se divise en plusieurs branches, dont les principales sont le catholicisme, le protestantisme et l’orthodoxie. Le catholicisme est la branche la plus importante, avec environ 1,3 milliard de fidèles, soit 54 % des chrétiens. Le catholicisme reconnaît l’autorité du pape, qui est le chef de l’Église catholique et le successeur de l’apôtre Pierre. Le protestantisme est la deuxième branche, avec environ 806 millions de fidèles, soit 33 % des chrétiens. Le protestantisme est né au XVIe siècle, suite à la Réforme initiée par Martin Luther, qui contestait certaines doctrines et pratiques du catholicisme. Le protestantisme se caractérise par la primauté de la Bible, le libre examen et le sacerdoce universel. L’orthodoxie est la troisième branche, avec environ 270 millions de fidèles, soit 11 % des chrétiens. L’orthodoxie se réfère à la tradition de l’Église des sept premiers conciles, qui a rompu avec l’Église de Rome au XIe siècle, à la suite du schisme d’Orient. L’orthodoxie se distingue par la vénération des icônes, la liturgie byzantine et la collégialité des évêques.

Le christianisme est présent dans tous les continents, mais il est particulièrement implanté en Europe, en Amérique, en Afrique subsaharienne et en Océanie.

L’islam

L’islam est la deuxième religion la plus pratiquée au monde, avec environ 2 milliards de fidèles, soit 26 % de la population mondiale. L’islam se base sur la foi en Allah, le Dieu unique, et en son prophète Muhammad, qui a reçu la révélation du Coran, le livre sacré de l’islam. Les musulmans obéissent aux cinq piliers de l’islam, qui sont la profession de foi, la prière, le jeûne du mois de ramadan, l’aumône et le pèlerinage à La Mecque.

L’islam se divise en deux grandes branches, le sunnisme et le chiisme, qui diffèrent sur la question de la succession du prophète Muhammad. Le sunnisme est la branche majoritaire, avec environ 1,6 milliard de fidèles, soit 80 % des musulmans. Le sunnisme reconnaît les quatre premiers califes comme les successeurs légitimes du prophète. Le chiisme est la branche minoritaire, avec environ 200 millions de fidèles, soit 10 % des musulmans. Le chiisme considère que le successeur du prophète doit être issu de sa famille, et reconnaît Ali, le cousin et le gendre du prophète, comme le premier imam.

L’islam est principalement répandu en Asie, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Afrique subsaharienne.

L’hindouisme

L’hindouisme est la troisième religion la plus pratiquée au monde, avec environ 1,16 milliard de fidèles, soit 15 % de la population mondiale. L’hindouisme est une religion très ancienne, qui n’a pas de fondateur ni de dogme unifié. L’hindouisme repose sur la croyance en un principe suprême, le Brahman, qui se manifeste à travers de nombreux dieux et déesses, comme Vishnou, Shiva ou Ganesh. Les hindous suivent les enseignements des Védas, les textes sacrés de l’hindouisme, qui contiennent des hymnes, des rituels, des lois et des philosophies.

L’hindouisme se caractérise par la notion de dharma, qui désigne le devoir moral et religieux de chaque individu, selon sa caste, son âge et son sexe. Les hindous croient également au karma, qui est la loi de cause à effet, selon laquelle les actions de la vie présente déterminent le sort de la vie future. Les hindous adhèrent à la doctrine de la réincarnation, qui est le cycle des naissances et des morts successives, dont on peut se libérer par la réalisation du moksha, qui est l’union avec le Brahman.

L’hindouisme est essentiellement pratiqué en Inde, où il est la religion majoritaire, mais aussi au Népal, au Sri Lanka, au Bangladesh et dans la diaspora.

Le bouddhisme

Le bouddhisme est la quatrième religion la plus pratiquée au monde, avec environ 507 millions de fidèles, soit 7 % de la population mondiale. Le bouddhisme est fondé sur les enseignements de Siddhartha Gautama, dit le Bouddha, qui a vécu au VIe siècle avant J.-C. en Inde. Le bouddhisme propose un chemin de libération de la souffrance, qui est causée par l’ignorance, le désir et l’attachement. Les bouddhistes suivent les quatre nobles vérités, qui exposent la réalité de la souffrance, son origine, sa cessation et le moyen d’y parvenir. Les bouddhistes pratiquent également le noble sentier octuple, qui est un ensemble de règles éthiques, de disciplines mentales et de sagesses.

Le bouddhisme se divise en trois grandes écoles, le theravada, le mahayana et le vajrayana, qui diffèrent sur l’interprétation des enseignements du Bouddha, le rôle des moines et des laïcs, et les moyens d’atteindre l’éveil. Le theravada est l’école la plus ancienne, qui se réclame du bouddhisme originel. Le theravada compte environ 124 millions de fidèles, soit 24 % des bouddhistes. Le theravada insiste sur la méditation et le respect des préceptes moraux, et considère que l’éveil est réservé aux moines, qui sont appelés arhats. Le mahayana est l’école la plus répandue, qui se veut plus universelle et plus adaptée aux besoins des êtres. Le mahayana compte environ 360 millions de fidèles, soit 71 % des bouddhistes. Le mahayana met l’accent sur la compassion et la sagesse, et reconnaît l’existence de nombreux bouddhas et bodhisattvas, qui sont des êtres éveillés qui aident les autres à se libérer. Le vajrayana est l’école la plus récente, qui utilise des méthodes ésotériques et tantriques. Le vajrayana compte environ 23 millions de fidèles, soit 5 % des bouddhistes. Le vajrayana recourt à des symboles, des mantras, des mudras et des mandalas, qui sont des supports de méditation et de transformation.

Le bouddhisme est principalement présent en Asie, notamment en Chine, au Japon, en Corée, au Tibet, en Thaïlande