No menu items!

Le Brexit, un divorce historique entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

Le Brexit est le terme qui désigne la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, effective depuis le 1er janvier 2021. Il s'agit d'un événement...

Palladio l’artiste

AccueilGEOGRAPHIESix explorateurs vers le pôle sud géographique.

Six explorateurs vers le pôle sud géographique.

[et_pb_section fb_built=”1″ _builder_version=”4.16″ global_colors_info=”{}”][et_pb_row _builder_version=”4.16″ background_size=”initial” background_position=”top_left” background_repeat=”repeat” global_colors_info=”{}”][et_pb_column type=”4_4″ _builder_version=”4.16″ custom_padding=”|||” global_colors_info=”{}” custom_padding__hover=”|||”][et_pb_code _builder_version=”4.23.1″ _module_preset=”default” hover_enabled=”0″ sticky_enabled=”0″ admin_label=”Code”]
TomyStereProductionantarticaPhotoV3
TomyStereProductionantarticaPhotoV9
TomyStereProductionantarticaPhotoV8
TomyStereProductionantarticaPhotoV10
TomyStereProductionantarticaPhotoV7
TomyStereProductionantarticaPhotoV5
TomyStereProductionantarticaPhotoV13
TomyStereProductionantarticaPhotoV11
TomyStereProductionantarticaPhotoV4
TomyStereProductionantarticaPhotoV1
TomyStereProductionantarticaPhotoV12
TomyStereProductionantarticaPhotoV2
TomyStereProductionantarticaPhotoV7
TomyStereProductionantarticaPhotoV9
TomyStereProductionantarticaPhotoV10
TomyStereProductionantarticaPhotoV2
TomyStereProductionantarticaPhotoV12
TomyStereProductionantarticaPhotoV1
TomyStereProductionantarticaPhotoV4
TomyStereProductionantarticaPhotoV11
PlayPause
[/et_pb_code][et_pb_text _builder_version=”4.16″ background_size=”initial” background_position=”top_left” background_repeat=”repeat” global_colors_info=”{}”]

L’expédition Antarctique

C’était le rêve de leur vie : partir à la découverte du continent le plus mystérieux et le plus hostile de la planète, l’Antarctique. Ils étaient six, venus de différents pays et de différents horizons, mais unis par la même passion pour l’aventure et la science. Ils avaient préparé leur expédition pendant des mois, réunissant le matériel, les vivres, les permis et les sponsors nécessaires. Ils avaient choisi de partir en été austral, entre décembre et février, lorsque le soleil ne se couchait jamais et que la température moyenne était de -10°C.

Ils avaient embarqué à bord d’un navire brise-glace, qui les avait déposés sur la côte de la péninsule Antarctique, la partie la plus septentrionale et la plus accessible du continent. De là, ils avaient pris des motoneiges, tirant des traîneaux chargés de leurs affaires. Leur objectif était d’atteindre le pôle Sud géographique, situé à environ 1300 km de leur point de départ, en traversant des paysages de glace et de neige, parsemés de montagnes, de volcans, de crevasses et de lacs souterrains.

Ils avaient prévu de parcourir environ 50 km par jour, en s’arrêtant toutes les deux heures pour se reposer, se réhydrater et se nourrir. Ils avaient également prévu de faire des relevés scientifiques, comme la mesure de l’épaisseur de la glace, la collecte d’échantillons de neige et de roche, ou l’observation de la faune et de la flore. Ils espéraient ainsi contribuer à la connaissance de ce continent, qui joue un rôle crucial dans le climat et l’écosystème de la planète.

Leur expédition n’était pas sans risques. Ils devaient affronter des conditions extrêmes, comme le froid, le vent, l’altitude, la sécheresse et l’isolement. Ils devaient aussi faire face à des dangers potentiels, comme les avalanches, les tempêtes, les chutes, les engelures, les hypothermies, ou les rencontres avec des animaux sauvages, comme les manchots, les phoques, les orques ou les léopards de mer. Ils devaient aussi compter sur leur matériel, qui pouvait tomber en panne, se casser ou se perdre. Ils devaient enfin compter sur eux-mêmes, sur leur courage, leur endurance, leur solidarité et leur moral.

Ils avaient vécu des moments inoubliables, comme le lever du soleil sur les sommets enneigés, le passage du cercle polaire antarctique, la découverte d’une colonie de manchots empereurs, la traversée d’un pont de glace au-dessus d’une crevasse, ou la visite d’une base scientifique abandonnée. Ils avaient aussi vécu des moments difficiles, comme la panne d’une motoneige, la chute d’un traîneau dans une faille, la blessure d’un membre de l’équipe, ou la perte du contact radio avec le navire. Ils avaient surmonté ces épreuves avec détermination, entraide et optimisme.

Après 26 jours de voyage, ils avaient atteint leur but : le pôle Sud géographique, marqué par un drapeau et une plaque métallique. Ils avaient ressenti une immense joie et une grande fierté, en se prenant en photo, en plantant leurs propres drapeaux, et en signant le livre d’or. Ils avaient aussi ressenti une certaine émotion, en pensant aux premiers explorateurs qui avaient foulé ce lieu, comme Roald Amundsen et Robert Falcon Scott, qui avaient mené une course historique et tragique en 1911-1912.

Ils avaient célébré leur exploit en partageant un repas chaud et une bouteille de champagne, qu’ils avaient gardée au frais dans la neige. Ils avaient ensuite passé la nuit dans une tente, avant de reprendre la route le lendemain, en direction de la côte, où les attendait le navire brise-glace. Ils avaient encore 1300 km à parcourir, mais ils étaient confiants et heureux. Ils avaient réalisé leur rêve, et ils avaient vécu une aventure extraordinaire, qu’ils n’oublieraient jamais. Ils avaient exploré l’Antarctique, le continent le plus mystérieux et le plus hostile de la planète, sans peur du froid ou de la nuit.

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version=”4.23.1″ _module_preset=”default” column_structure=”1_3,1_3,1_3″ admin_label=”Ligne”][et_pb_column _builder_version=”4.23.1″ _module_preset=”default” type=”1_3″][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version=”4.23.1″ _module_preset=”default” type=”1_3″][/et_pb_column][et_pb_column _builder_version=”4.23.1″ _module_preset=”default” type=”1_3″][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]