No menu items!

PARIS LA DEFENSE (4K)

PARIS LA DEFENSE (4K)   La Défense is a business district located in the Greater Paris metropolis in Île-de-France, the first in Europe by the size...
AccueilGEOGRAPHIERonda : une destination de charme au cœur de l’Andalousie

Ronda : une destination de charme au cœur de l’Andalousie

Ronda est l’une des villes les plus anciennes et les plus pittoresques d’Andalousie, qui attire chaque année de nombreux visiteurs séduits par son patrimoine historique, sa culture, sa gastronomie et son environnement naturel. Perchée sur un plateau rocheux, à plus de 700 mètres d’altitude, Ronda offre des panoramas spectaculaires sur la vallée du Guadalquivir et les montagnes de la Serranía de Ronda. Elle est traversée par le fleuve Guadalevín, qui a creusé une impressionnante gorge de plus de 100 mètres de profondeur, appelée El Tajo, et qui sépare la ville en deux parties : la vieille ville, d’origine arabe, et la ville moderne, d’origine chrétienne. Les deux parties sont reliées par le Puente Nuevo, un pont monumental construit au XVIIIe siècle, qui est le symbole de Ronda.

Que voir et que faire à Ronda ?

Ronda possède un riche héritage historique et culturel, qui témoigne de son passé millénaire et de son importance dans l’histoire de l’Andalousie. Parmi les monuments et les sites à visiter à Ronda, on peut citer :

  • La Plaza de Toros de Ronda, considérée comme le berceau de la tauromachie moderne, où ont combattu les plus grands matadors de l’histoire, comme Pedro Romero, Antonio Ordóñez ou Francisco Rivera. Elle abrite un musée taurin, qui retrace l’histoire et les traditions de la corrida.
  • Le Mirador de Ronda, qui offre une vue imprenable sur la gorge d’El Tajo, le Puente Nuevo et les paysages environnants. C’est un lieu idéal pour prendre des photos et admirer le coucher du soleil.
  • L’Alameda del Tajo, un parc public situé au bord du précipice, qui offre une promenade agréable et ombragée, ornée de fontaines, de statues et de belvédères.
  • La Plaza de la Duquesa de Parcent, la place principale de la vieille ville, qui rassemble plusieurs édifices remarquables, comme l’église Santa María la Mayor, de style gothique et renaissance, la mairie, de style néoclassique, et le couvent de Santa Isabel de los Ángeles, de style baroque.
  • L’église Santa María la Mayor, construite sur l’emplacement d’une ancienne mosquée, dont il reste le minaret transformé en clocher. Elle présente une façade imposante, ornée d’un portail sculpté, et un intérieur somptueux, décoré de retables, de peintures et de sculptures.
  • La Puerta de Almocábar, l’une des portes qui permettaient d’accéder à la ville fortifiée, qui conserve une partie de ses murailles et de ses tours d’origine arabe. Elle est située à proximité du quartier San Francisco, un quartier populaire et animé, où se trouvent des bars, des restaurants et des boutiques.
  • Le Palacio de Mondragón, un palais du XIVe siècle, qui fut la résidence des rois maures et des rois catholiques. Il présente une architecture mêlant les styles arabe et chrétien, avec des patios, des jardins, des arcades et des plafonds à caissons. Il abrite le musée municipal, qui expose des objets et des documents relatifs à l’histoire de Ronda.
  • La Casa del Rey Moro, une maison du XVIIIe siècle, qui doit son nom à une légende selon laquelle elle aurait appartenu au dernier roi maure de Ronda, Abomelic. Elle possède un jardin suspendu, conçu par le célèbre architecte français Jean-Claude Forestier, et un escalier souterrain, qui descend jusqu’à la rivière, creusé dans la roche par les musulmans.
  • Les Baños Árabes, les bains arabes les mieux conservés d’Espagne, datant du XIIIe siècle. Ils sont composés de trois salles, correspondant aux bains froids, tièdes et chauds, et d’un système de chauffage et de ventilation ingénieux. Ils témoignent de l’importance de l’hygiène et de la relaxation dans la culture arabe.
  • Le Palacio del Marqués de Salvatierra, un palais du XVIIe siècle, qui appartint à la famille des Salvatierra, une des plus nobles et plus riches de Ronda. Il présente une façade élégante, ornée d’un blason et d’un balcon, et un intérieur raffiné, décoré de meubles, de tapisseries et de peintures. Il abrite le musée du banditisme, qui retrace l’histoire et les exploits des célèbres bandits qui sévissaient dans la région au XIXe siècle.
  • La Casa del Gigante, une maison du XIVe siècle, qui doit son nom à deux statues de géants qui se trouvent à l’entrée. Elle est considérée comme l’un des meilleurs exemples de l’architecture civile arabe à Ronda, avec ses arcs en fer à cheval, ses plafonds à caissons et ses patios. Elle accueille des expositions temporaires et des événements culturels..

Quelles activités faire à Ronda ?

Ronda est également une destination idéale pour les amateurs de nature et de sport, qui pourront profiter de son cadre exceptionnel et de ses nombreuses possibilités d’activités en plein air. Parmi les activités à faire à Ronda, on peut citer :

  • Le Mirador La Hoya del Tajo, un point de vue situé à environ 4 km du centre-ville, qui offre une vue panoramique sur la vallée du Guadalquivir et les montagnes de la Serranía de Ronda. C’est un lieu parfait pour faire du parapente, du deltaplane ou du drone, et admirer le paysage depuis les airs.
  • La Cueva del Gato, une grotte située à environ 15 km de Ronda, qui doit son nom à la forme de son entrée, qui ressemble à la tête d’un chat. Elle est traversée par une rivière souterraine, qui forme une cascade et une piscine naturelle à l’extérieur. C’est un lieu idéal pour faire de la spéléologie, de la randonnée ou du canyoning, et se rafraîchir dans l’eau cristalline.
  • La Reservatauro Ronda, une réserve naturelle située à environ 5 km de Ronda, qui abrite des taureaux et des chevaux de race pure espagnole, élevés en liberté dans un environnement protégé. C’est un lieu idéal pour découvrir la faune et la flore locales, et apprendre sur la tradition taurine et équestre de Ronda.