Vietnam pêcheur et cormorans

Depuis des temps immémoriaux, les rives sinueuses du Vietnam ont été le théâtre d'une tradition de pêche unique qui unit l'homme à la nature...

La vague parfaite

Napoléon Bonaparte

AccueilHISTOIRE en résuméPalladio l’artiste

Palladio l’artiste

Voici un article que j’ai écrit sur Palladio, en utilisant les informations trouvées sur le web :

Palladio, un architecte de la Renaissance italienne

Andrea di Pietro della Gondola, plus connu sous le nom de Palladio, est un architecte de la Renaissance italienne, né à Padoue le 30 novembre 1508 et mort à Vicence le 19 août 1580. Il est considéré comme l’un des plus grands architectes de l’histoire, et son influence s’est étendue au-delà de l’Italie, notamment en Angleterre et aux États-Unis. Il est l’auteur d’un traité intitulé Les Quatre Livres de l’architecture, qui expose les principes de son art, fondé sur l’imitation et l’adaptation de l’architecture antique.

La formation et les débuts de Palladio

Palladio commence sa carrière comme sculpteur, après avoir été placé en apprentissage chez un tailleur de pierre à l’âge de treize ans. Il se rend à Vicence en 1524, où il travaille dans l’atelier de Giovanni di Porlezza et Girolamo Pittoni, deux maîtres au style classique proche de celui de Sanmicheli. C’est à Vicence qu’il rencontre le comte Giangiorgio Trissino, un mécène, humaniste, poète et architecte amateur, qui lui donne son surnom de Palladio, en référence au poète latin Palladius. Trissino initie Palladio à l’étude de l’architecture antique, notamment à travers les écrits de Vitruve et d’Alberti. Il l’emmène à Rome en 1541, où Palladio fait des relevés des monuments antiques et les compare avec les textes de Vitruve. Palladio retourne plusieurs fois à Rome dans les années suivantes, pour approfondir ses connaissances et ses dessins.

L’œuvre de Palladio

Palladio réalise son œuvre principalement dans la région de la Vénétie, où il bénéficie du soutien de la République de Venise, qui cherche à affirmer sa puissance et son prestige face aux menaces extérieures. Il construit des villas, des églises, des palais et des monuments publics, en appliquant les règles de l’architecture antique, qu’il adapte aux besoins et aux goûts de ses commanditaires. Il utilise des éléments caractéristiques, comme les ordres classiques, les frontons, les colonnes, les arcades, les loggias, les coupoles, les proportions harmonieuses et les symétries. Il crée des compositions variées et originales, en jouant avec les contrastes, les rythmes, les volumes et les lumières. Il soigne aussi les aspects fonctionnels et techniques de ses bâtiments, en tenant compte du site, du climat, des matériaux et des usages.

Parmi les œuvres les plus célèbres de Palladio, on peut citer :

  • Les villas de Palladio en Vénétie, qui sont des résidences de campagne destinées à l’aristocratie vénitienne. Elles combinent des fonctions agricoles et de loisir, et sont souvent inspirées des temples antiques. Elles sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996. Parmi les plus connues, il y a la villa Rotonda, la villa Barbaro, la villa Emo, la villa Foscari et la villa Capra.
  • Les églises de Palladio à Venise, qui sont des exemples de l’architecture religieuse de la Renaissance. Elles sont marquées par la sobriété, l’élégance et la monumentalité. Elles témoignent aussi de l’influence de la Contre-Réforme, qui encourageait la diffusion de l’art sacré. Parmi les plus remarquables, il y a la basilique San Giorgio Maggiore, l’église du Redentore, l’église San Francesco della Vigna et l’église Santa Maria della Presentazione.
  • Les palais de Palladio à Vicence, qui sont des exemples de l’architecture civile de la Renaissance. Ils sont caractérisés par la richesse, la variété et l’originalité des façades, qui s’insèrent harmonieusement dans le tissu urbain. Ils reflètent le statut social et le goût artistique de leurs propriétaires. Parmi les plus célèbres, il y a le palais Chiericati, le palais Barbaran da Porto, le palais Valmarana et le palais Thiene.
  • Les monuments publics de Palladio à Vicence, qui sont des exemples de l’architecture culturelle et politique de la Renaissance. Ils sont destinés à accueillir les institutions, les spectacles et les cérémonies de la ville. Ils sont marqués par la grandeur, la majesté et la dignité. Parmi les plus importants, il y a la basilique Palladienne, le théâtre olympique, le ponte San Michele et le logement du Capitaine.

L’influence de Palladio

Palladio a eu une influence considérable sur l’architecture des siècles suivants, tant en Italie qu’à l’étranger. Son traité Les Quatre Livres de l’architecture, publié à Venise en 1570, a été largement diffusé et traduit dans plusieurs langues. Il a servi de modèle et de source d’inspiration pour de nombreux architectes, qui ont repris et adapté ses principes et ses formes. On peut citer, par exemple, Inigo Jones en Angleterre, Claude Perrault en France, Thomas Jefferson aux États-Unis, Karl Friedrich Schinkel en Allemagne ou encore Le Corbusier en Suisse. Le style de Palladio a donné naissance à un courant architectural appelé le palladianisme, qui se caractérise par l’emploi des éléments classiques, la recherche de l’harmonie, la simplicité et la rationalité. Le palladianisme a connu un grand succès, notamment au XVIIIe siècle, et a contribué à la diffusion de l’architecture néoclassique.